bandeau.fw

301 - PUCES DE LA LIBERTÉ

Flicage et mouchardage sont les deux tétines de la démocratie

            Quinze jours que je promets à Jean un article phénoménal, une enquête approfondie digne d'un prix Pulitzer, un scoop à tout casser ! Avec son tact habituel, pour ne pas ignominieusement souligner mon retard à la livraison, il n'a rien publié depuis plus d'une semaine, histoire de mettre un peu la pression, mais en douceur. Voici donc le résultat époustouflant, amis lecteurs avides, de l'incroyable travail d'investigation journalistique auquel je me suis livré.

            Au départ, la lecture d'un simple fait divers teuton : à l'aéroport de X, un allemand est arrêté pour avoir passé sa carte d'identité au micro-ondes avant de prendre l'avion. Le rectangle de plastique est en apparence intact, mais la puce RFID est cramée. Un petit rappel pour les bizounours déconnectés qui nous lisent, une puce RFID sert à identifier (ID) son porteur par les fréquences radio (RF). En Allemagne, le sympathique gouvernement d'Angela a généralisé la mise en place de ces puces sur les papiers d'identité, lesdits papiers étant propriété de l'Etat. Donc, passer (même un petit) bout de l'Etat au four est un délit. Forcément, il y a aussi outre-Rhin des rouspéteurs réfractaires gauchisants et/ou écolos qui renâclent et traînent des Birkenstock. Les plus militants expliquent sur You Tube comment désactiver le mouchard, mais ces esprits rétrogrades ont déjà perdu la partie. Le ministère de la Polizei prévoit, avec un flegme tout germanique, qu'il faudra tout au plus une petite dizaine d'années pour que tout le monde accepte ce traçage des citoyens.

            Pendant ce temps là, en Inde, le recensement informatisé de la population se poursuit tranquillement. Bientôt un milliard d'individus répertoriés par leurs empreintes digitales et un scan oculaire. Officiellement, c'est surtout pour combattre la corruption et s'assurer de la bonne répartition des aides de l'Etat central, et c'est tellement louable que du coup, personne ne moufte.rfid

            Par ici, chez les hexagonaux et en Europe, la quasi-totalité du cheptel ovin et caprin, tout comme les chiens-chiens et les chats-chats sont maintenant systématiquement pucés.

            La prochaine étape, c'est nous ! Les (prétendus) humanoïdes ! On va nous implanter des parasites électroniques sous-cutanés, puisque, au même titre que les punaises, les poux et les morbaques, les puces sont assimilées à de la vermine.

            Le truc a déjà commencé à petite échelle dans de nombreux pays, via les employeurs de grandes société privées, bien entendu pour des raisons de sécurité. La sécurité des salariés et employés, d'abord-bien-sûr-c'est-évident, et aussi un tout petit peu la sécurité de la Compagnie. En Amérique latine, Colombie et autres, certains cadres plus particulièrement exposés aux enlèvements sont même géo-localisables. En France, les employés de Sanofi portent des badges et des porte-badges qui font un bip-bip silencieux à chacune des bornes disséminées dans les bâtiments, et petit à petit, la puce se démocratise en même temps qu'elle se diffuse par l'élite : terminé le carton d'invitation pour accéder à une réception sélect. Trop facile de s'en procurer ou de le contrefaire. La puce sous-cutanée temporaire est la garantie d'un filtrage efficace et d'une belle soirée festive à l'abri des fâcheux.

            Mais là où le discours incitatif devient fortiche, c'est qu'il assimile le puçage à la Liberté, rien que ça !

            Alors j'ai testé !

            Voui, j'avoue, j'ai été hypnotisé par le chant des sirènes.

            Je me suis fait pucer !

            Eh ben je regrette pas une seconde !


            Vous voyez, là, par exemple, sur ce selfie, je fais mes courses. Et je me sens liiiibre !

            Simplissime ! Avec ma puce RFID et mes nunettes connectées Google-glass, plus besoin d'argent, ni de pièces d'identité, ni de clefs de bagnole, ni de celles de la maison et du garage.

            Mes habitudes consuméristes sont reconnues au fur et à mesure de mes déplacements dans les rayons, j'ai des promos exclusives qui s'affichent à mon passage.

            Ma vitesse sur route et sur autoroute est automatiquement régulée, et si je déconnecte cette fonction, en cas de dépassement de la limite autorisée, mon compte bancaire est immédiatement débité par les bornes radar satellites.

            Je peux réserver mon emplacement précis au camping et même choisir mes voisins.

            Accès VIP dans les aéroports, les gares, les cinoches et les salles de spectacles, etc...

            Les résultats scolaires de mes gosses tombent en direct, je sais exactement à la seconde près où est Youki, mon clébard, ce qu'il fait et avec qui. Pareil pour mon épouse,...

            Une place de parking se libère ? Crac, elle est pour moi !

            Même plus besoin de téléphone cellulaire, je suis connecté en permanence et quand on cherche à me joindre, j'ai également choisi l'option « greffe du vibreur », (très discrète, au niveau du scrotum) ce qui évite les sonneries intempestives.

            Bref, que-du-bon-heur ! Même mon assurance « obsèques » est à jour !

            À la maison, j'avais déjà de multiples compteurs intelligents, le Flicky d'EDF, le Gazprout de GDF et l'Aqua-Vulva de la SAUR, donc maintenant, je m'occupe plus de rien, tout est clair et automatique, les prélèvements se font à la source, révolues toutes ces sordides contingences qui vous pourrissent la vie, envolées !

            Alors, n'oubliez pas les amis, faites comme moi, faites-vous pucer.

La puce RFID, la Liberté pour l'Humanité !

(Hey ! Il est pas beau mon slogan ?)

Knoppy

 

COMMENTAIRES

-Sur cette photo que tu proposes en illustration, ton slogan attire l'œil en effet. Tu veux rendre folles les ménagères de moins de 50 ans ? JK

-C'est pas anti capitaliste de se balader à poils en puce dans un supermarché ...
Si toutes les ménagères de 50 ans un peu écolos sur les bords et qui font leurs courses au marché du coin retournent à carrefour pour se rincer l'oeil, alors qu'elles étaient jusqu'ici en cours de désintoxication de fièvre acheteuse ... c'est la fin du local ...
Je te passerai tout ça à la Marie Rose moi
Tics puces et poux au tracfin et on n'en parle plus
Iso

-Arf ! Merci pour les commentaires, mais y'a une chanson qui dit :
"je n' fréquente que des femmes de 50 ans,
car les plus jeunes n' pensent qu'à l'argent..."
Je réfléchis actuellement à une perche à selfie qui soit adaptable sur un étui pénien...Knoppy

 -J'ai comme l'impression qu'on s'éloigne du sujet. Cette photo était de trop. JK