bandeau.fw

303 - CONNECTITUDE

Si Boris Vian revenait, il n'en reviendrait pas ! Plus question de la ramener avec sa complainte du progrès, dépassée, sa tourniquette à faire la vinaigrette ! Plus la peine d'imaginer séduire Dudule avec sa panoplie d'électro ménager. Dudule n'est plus à conquérir. Dudule se tape de l'amour, ce qu'elle veut, c'est ne plus prendre de risques et être connectée à elle-même. Pourquoi se faire chier avec une personne du sexe opposé, quand on est tellement mieux asservi par soi même ! Et puis le vivant c'est chiant, un bel objet vibrant, c'est tellement plus bandant. Oui mais de quoi s'équiper en premier ?

Il apparaît que pour être plus heureux aujourd'hui, dans l'idéal, faut d'abord tomber malade. Ensuite le but de la maladie c'est de te faire comprendre le sens de la vie avec un objet connecté et comment faire pour ne pas que ça s'aggrave, tu vois ? C'est le challenge qui est intéressant !

Avec les objets connectés qui te sont déjà fortement conseillés, pour être identifié citoyen modèle, les ratios, calculs et courbes d'évolution sont directement réalisés via l'outil. Plus besoin de calculettes pour calculer ta glycémie ... Chaque jour au réveil, ta montre connectée te fixe de nouveaux objectifs à atteindre, avec une proposition de menu du jour à respecter, une note à la fin de la journée et une récompense au bout de 30 jours ! ( un pack repas minceur, une boîte de médicaments, ou un cours de gym gratuit ) C'est génial !objets connectes

Pulsomètre cardiofréquencemètre tensiomètre, tu ne pourras bientôt plus les éviter. Tu seras " suivi " !
Balance connectée
Brosse à dents connectée
Vêtements connectés
Fourchette minceur
Pilulier intelligent
Lentilles de contact pour diabétique
Montre anti crise cardiaque
Réfrigérateur
Chaudière
Voiture
Linky Gazpar Aquarius Vermine RFID quelle chance !

Tu seras bientôt connecté à toute heure, car pour faire société il faut s'équiper. Et si le marché t'aime, souffre qu'il t'impose pour ton bien, la haute technologie dont tu as besoin mon ami. Tu dors mal, ton compteur a noté que tu étais debout toutes les nuits à manger des yaourts 30% de matières grasses ! C'est pas bien ! Il te faut des " Capteurs de sommeil "

Ils se glissent sous ton matelas et enregistrent tes mouvements, tes habitudes, tes cycles de sommeil, ton rythme cardiaque, et le nombre de fois où tu vas pisser. Avec toutes ces infos exigées bientôt par ton assureur, tu vas bénéficier d'un contrat personnalisé ! Formidable ! D'autres capteurs, insérés dans un objet stylisé à poser sur ta table de nuit enregistreront la température, la luminosité, le bruit. Tu obtiendras en retour, des consignes, pour améliorer ton sommeil et programmer ton réveil dans les meilleures conditions pour être efficace au boulot. Diffusion d'une lumière ambiante d'intensité progressivement croissante au moment le plus propice de ton cycle de sommeil et une somme d'actualités positives sur ton propre comportement :
« Bravo, vous avez marché plus de 90 kilomètres ce mois-ci, nous vous remboursons votre abonnement à la salle de sport » ; « vous avez dépassé votre quota de matières grasses cette semaine, vous ne respectez pas vos objectifs en matière d’alimentation, votre prime d’assurance santé va augmenter » ; « vous avez fait deux excès de vitesse cette semaine, restez vigilant, gare au malus » ; « Alerte météo dans votre région : un orage violent est prévu. Pensez à ranger vos meubles de jardin »...
 
Tu n'auras bientôt plus à t'inquiéter de rien. Ta montre bracelet te guidera. Tu seras suivi pour tout.

Iso

 

COMMENTAIRES

-Pour remonter le moral d'Iso : l'éthymologie de connecté nous renvoit à CON et à la connerie. Elle triomphe partout aujourd'hui. J'espère que les robots sauront créer un univers plus vivable... en commençant par virer tous les cons (dont ils sont le pur produit). Il ne restera plus grand monde sur cette planète désaccordée. Bel espoir pour l'humanité ! Vivement le prochain transfert astral vers d'autres galaxie ! JK

-Lettre à Jean GAUBERT, député, suite à la réunion de LANVOLLON du 13 mai 2016 contre les compteurs intelligents 

Monsieur le Député,

Vous nous avez aimablement reçus à Lanvollon pour nous rassurer sur la pose des compteurs intelligents Gazpar, Linky et Aquarius, après avoir mangé un sandwich express dans votre voiture, et je vous en remercie. J'étais dans la salle pleine de contestataires comme Monsieur Millepieds qui n'était pas du tout sur la même longueur d'ondes que vous, ça se voyait. Etaient présentes également, les victimes de violation de leur domicile, les victimes de sinistres incendie, les victimes d'autres dégâts matériels et puis les victimes de l'électrosensibilité. Se trouvaient aussi présents, des habitants inquiets de la santé mentale des politiques et des poseurs de compteurs. Des citoyens inquiets de la santé publique. D'autres, inquiets pour leur propre santé et particulièrement celle de leurs enfants. Des insubordonnés de l'éducation populaire. Des désobéissants de l'éducation nationale. Des sentinelles de nos libertés individuelles. Des serviteurs des droits de l'homme. Des adeptes de la démocratie. Des protecteurs de la Constitution. Des élus indociles. Des juristes. Des avocats du droit à l'intimité à l'intérieur de nos maisons. Des rebelles à un mode de consommation obligatoire, imposé par l'Etat. Des réfractaires au gaspillage de l'argent public. Des hostiles au mariage des trafiquants mondiaux de l'énergie avec ceux du numérique et de la sécurité des données. Des imperméables aux objets connectés. Des insoumis au marketing du Consortium des villes intelligentes. Des opposants au courant porteur en ligne et aux ondes électromagnétiques. Des rétifs à l'intensif. Des sourds au transhumanisme. Des allergiques aux puces RFID. Des commerçants des artisans indomptés. Des fermés à la surveillance. Des anciens collaborateurs récalcitrants d'EDF et GRDF à la retraite et pas contents. Des insensibles aux valeurs du libéralisme. Des écologistes et des décroissants dont certains étaient tous ceux-là en même temps. Autant dire, tout un ramassis d'énervés auxquels vous avez répondu calmement, que la pose et les finalités des compteurs étaient parfaitement sous contrôle et nous en même temps. C'était très clair pour vous. Autant dire sans appel. Les compteurs intelligents représentaient une nouvelle puissance moderne inéluctable. Vous nous avez invités fermement à un nouveau départ, connecté à une confiance aveugle et un sens critique inexistant, si je me rappelle bien votre dernière phrase : " Ecoutez, en Indre et Loire tous les compteurs sont posés et il n'y a plus de débat ". Point final.

Autrement dit, les compteurs intelligents sont comme étaient les essais nucléaires dans l'océan Pacifique, neutres, sans danger, propres et parfaitement maîtrisés autant qu'obligatoires pour les autochtones. C'était ce qu'avait dit le Général de Gaulle qui n'avait pas voulu se rendre en son temps en Polynésie pour le vérifier.

A la fin de cette réunion, il y avait tellement d'électricité dans l'air que nous étions nombreux comme vous, à avoir le rouge aux joues. Nos désaccords étaient visibles. Pour autant, je dois vous remercier. Grâce à ce débat, je me suis retrouvée au coeur d'une épidémie de liberté. Vous nous invitez à la désobéissance civile pour une raison toute simple, comprenez-la : " Il vaut mieux être libre et heureux avec le nécessaire, sans nuire à autrui, qu'esclave et malheureux avec le superflu ". Tous ceux qui étaient présents ont enfin compris pourquoi ils étaient là.

Comprenez à votre tour, Monsieur le Député, que nous voulons avoir le choix, de vivre ou pas, chaussés de pantoufles connectées. Ce n'est plus un secret pour personne, le concept des villes intelligentes basé sur la production centralisée d'énergies confondues, fortement subventionnées, sera un gouffre pour toute la société. D'autre part, il n'est pas normal qu'il destine, sans états d'âme, une part grandissante de la population, à tomber malade et à réinvestir les cavernes des pestiférés, quand une autre voie réellement écologique emprunte d'humanité est possible.

Je comprends qu'il n'est pas facile d'être à la fois représentant des fournisseurs d'énergie et médiateur, tout en étant représentant de tous les citoyens, les pour et les contre, en même temps que membre du Club des Amis du Cochon ...

Vous aurez beau être de bonne foi, je vous laisse à vos contradictions.

Personnellement je pense, qu'on ne peut être en même temps, le prisonnier et le gardien de prison.

Régine MARY, Cobaye Intelligent