bandeau.fw

Spectacles anciens (TNP)

...en particulier les SPECTACLES encore au programme du TNP
lors de sa (fausse) sortie de scène (fin 2006)

Train d'enfer

2001 

Spectacle de contes voyageurs dans le "Train nommé désir" de Madeleine Ropars sur la ligne Carhaix-Paimpol.

(bientôt des photos)

Léonie et l'ensileuse

pour vous mettre en appétit, en avant-première, découvrez une des histoires de ce nouveau spectacle :

"LÉONIE ET L'ENSILEUSE"
DISTINCTION
En date du 14/12/00, "La gavotte du cochon" a obtenu du Conseil régional de Bretagne le "prix régional à la création artistique 2000". Depuis 1987, le Conseil régional de Bretagne "récompense, une fois l'an, les artistes bretons, qui, au cours de l'année écoulée, ont marqué la vie culturelle de leur région. Tous ont en commun de vivre et de travailler en Bretagne, d'y puiser leur inspiration et de donner au public breton la primeur de leur création".

photos Madeleine Ropars

 

 

La gavotte du cochon

2000 : contes paysans d'aujourd'hui

(Prix régional à la création 2000 décerné par le Conseil Régional de Bretagne)
LE SPECTACLE

Dans l'astrologie bretonne, nous sommes récemment passés de l'ère de la vache à celle du cochon, de la rumination au zapping digestif. Cela valait bien un spectacle de contes. Marcel, Fernand, Georgina, Charly, Antoinette, Léonie, Albert... et autres flèches du Centre Bretagne, vont nous mener par le bout du groin dans des histoires parfois tortueuses, parfois lumineuses, à la fois tendres et cruelles, derrière un cochon à la recherche de l'ange.

Musique : Ar Re Yaouank ("Breizh Positive")
Masque : Jean-Luc Henriot (Compagnie "Le Masque en Mouvement")
Bande son : Claude Gosson
Photos : Claudine Simon
.

"Au lieu de payer très cher le psy, je me tourne vers vous, chers spectateurs ; merci de remplir ma tirelire en écoutant mes histoires de fou"

gavotte

photos Claudine Simon

LA MISE EN SCÈNE

Elle est de plus en plus épurée. Kergrist joue presque à mains nues. Une simple bande sonore avec Ar Re Yaouank aux fourneaux pour se dégourdir un peu les jambes. Un groin de clown en guise de clin d'oeil au passé clownesque.
1h40 sans entracte


 

APRÈS LA CRÉATION LES VENDREDIS D'ÉTÉ AU "BON BARDE" (ROSTRENEN -22), LE SPECTACLE EST DÉSORMAIS EN TOURNÉE (cf page dates et lieux)

LA PRESSE :

"Kergrist évoque de manière joyeuse, satirique et parfois cruelle les problèmes du monde rural avec un final rocambolesque" (Ouest-france)

"A côté des poids lourds de la production estivale, il reste encore de la place dans le coeur du public pour des productions artisanales s'attachant, avec peu de moyens à dire le monde" (Le Télégramme)

Jean Kergrist révèle, pour ceux qui ne le connaissent pas encore, qu'il est un vrai conteur, et pas seulement un clown. (L'Écho de l'Armor et de l'Argoat)

"Salle comble, humour et poésie. Le talent de Jean Kergrist donne tant de corps à ses personnages qu'ils finissent par nous paraître authentiques" (Poher Hebdo)

Des histoires qui font voyager dans l'absurde. Les situations sont cruelles, burlesques, tortueuses et tendres... (Midi Libre Lozère)

Jean Kergrist dit les joies et les peines du monde rural. Le tout avec un esprit facétieux, à l'image de ses personnages (La Sarthe Agricole)

Improvisations clownesques

1995 à 2013 : Des spectacles "Kleenex" (jetables)
Suite de courtes interventions dans la rue ou lors de congrès, assemblées générales, fêtes diverses...
Quelques personnages de bande dessinée (secrétaire d'étable, mirlitaire, infirmière, curé, paysan...) sèment leur zone à la recherche de partenaires dans le public.

etable
Le Sous-Secrétaire d' Etables aux Colloques Agricoles pendant son discours
(20 ans des écoles Diwan à Morlaix.)

(cf. aussi la photo et l'article du Télégramme lors de la manif eau pure de Binic : "eau pure"

également la manif de Quintin contre l'enfouissement des déchets nucléaires : "Quintin"
ou l'intervention ministérielle ubuesque au festival de Vassivières : "Vassivières"
photo le Télégramme

Ce personnage clownesque peut aussi se présenter masqué (c'est à dire en costard cravate et sans nez rouge) dans le cadre de la clown-analyse au service de la créativité des entreprises. Quelques entreprises déjà visitées : CCERM, centres de gestion (56), Service psychiatrique de l'hôpital de Pont-Labbé (29), CAVAC, coopérative agricole (85), EuroRSCG (Paris), CCER, centres de gestion (Orléans), Caisse Primaire de Sécurité Sociale (Tours), Crédit Mutuel de Bretagne (35), FRCUMA et CEDAG (Rennes), groupe EVEN, GROUPAMA, LAÎTA...

L'expert international, bardé de diplômes et de publications, très sérieusement présenté par l'animateur d'une table ronde, fait peu à peu, au cours de ses interventions, déraper le sujet vers l'insolite et le surréaliste. Le jeu consiste à savoir à partir de quel moment les auditeurs s'en aperçoivent. Pas toujours évident ! Plus tu dis de conneries, plus t'es crédible. Seuls comptent look et diplômes.

Grand bal à St Lubin

1996 (durée 1h40)
les années 1950 en Centre Bretagne

Ces contes ont été initialement créés pour la radio (ex ORTF) au début des années 70.
Il s'agit d'une épopée rurale où vous ne trouverez ni fées, ni ogres, ni sorcières.
Le merveilleux est ailleurs : des paysans rieurs et farceurs, à l'aise dans leurs sabots.


Saint Lubinest un petit village du Centre Bretagne.
Les paysans qui gravitent autour du village dans les années d'après-guerre ont fourni la matière de ces contes. Leurs silhouettes et leurs éclats de voix hantent encore des lieux qui, même remembrés, existent toujours.

photos Claudine Simon

Lors de la création, ainsi qu'au festival Off d'Avignon, la presse a fait à ce spectacle un accueil unanime:

"Kergrist rend au Centre Bretagne les reliefs et les aspérités de sa culture"(Ouest-France)

"Une vie de tous les jours, vue à la loupe par un fin observateur, narrée avec beaucoup d'humour par un comédien de grand talent" (Le Télégramme)

"Ne vous privez pas d'un moment rare de joie nostalgique" (Poher Hebdo)

"Kergrist fait un tabac avec ce qui restera le spectacle de l'été"
(Nekepell)

"C'est un peu comme si on appartenait à la famille"(Le Dauphiné Libéré)

"A Avignon, Kergrist revient sur les traces de ses premiers amours"(La Provence)

cf aussi, sur le web, la critique de "passion-théâtre": "ici on tutoie les Géants"

site passion-théâtre


De nombreux festivals de contes ont déjà accueilli "Grand bal à St Lubin" et "La gavotte du cochon":
"Nuit du conte" Plaisir (78), "Paroles de conteurs" Vassivière (Limousin), "Contes d'Hiver" ODDC St Brieuc, "Nuit de la parole" Mellac (29), "Quinzaine du conte" du pays de La Roche aux Fées, "Nocthalies" de Chateauroux, "Festival du Pont du Bonhomme" Lanester (56),"Festival de St Sébastien sur Loire" (44), "Festival de contes" d'Aurillac, "Festival du rire" Gestel (56), festival ADAO Brest, Mots d'Hiver Sarthe, Contes et Rencontres Lozère...
cliquez aussi sur "dates et lieux des prochains spectacles"

Plus d'articles...