bandeau.fw

page de Bretagne

...à périodicité très variable, ouverte le 23 février de l'an de grâces (matinée) 2014
sphinx

PRÉ EN BULLE
Cette page n'est subventionnée par aucune collectivité territoriale,
car nous détestons la littérature de faussaires à la main d'organismes bidons ( Offices, fausses assos, EPCC...), instrumentalisés en sous main par des élus.
Quand, par le passé, les gouvernants, ou leurs porte-plumes serviles, se sont occupés de régenter art ou littérature, on a aussitôt
pu constater la régression mentale.


(avec la complicité de Léonor Fini, ici à droite)

Le mot "Bretagne" de ce titre n'implique aucune allégeance à un quelconque communautarisme, autonomisme ou indépendantisme. Il situe juste le lieu de la culture (et parfois de la langue) d'où nous écrivons. Notre regard essaie de porter plus loin que les Régions, les États, les continents... ou les galaxies, car nos territoires sont avant tout imaginés.

Vous avez de bonnes griffes, vous aimez la couleur, vous aimez ouvrir votre gueule, vous détestez la censure
...cette page est à vous
Si votre contribution ou réaction est retenue par le "comité éditorial tricéphale" *, à humeur bien tempérée, votre signature (ou pseudo) y figurera. Les réactions  parvenant à l'adresse du site seront toutes publiées.
* à savoir : Régine Mary (Iso), Gilles Knopp (Knoppy) et Jean Kergrist (JK)

Pour un formatage américain à réactivité immédiate, il faudra vous adresser au logiciel Wordpress. Ici on prend le temps des relations humaines et des labyrinthes rigolos des fêtes foraines. On s'en fout totalement du nombre de zamis sur fesse-bouc.

On n'est pas à un jour près, ni à un mois.
On prend le temps, avant d'écrire, de tourner 7 fois la plume dans l'encrier des sentiments. On amène ses crayons de couleur, on s'écoute, o
n se cause et on se contredit courtoisement. Pour vos plaidoyers en faveurs du Front National, du pâté Hénaff, de la Légion étrangère, de l'Institut de Locarn, ou de l'agriculture productiviste, adressez plutôt vos textes à Minute ou à La France Agricole.

Depuis fin février 2014, sur cette page, déjà près de 400 articles (tous en ligne). Pour faciliter leur repérage, ils sont numérotés. Le moteur de recherche interne vous permet de trouver les thèmes abordés ou les personnes citées.

Marquez cette page dans vos onglets de favoris et merci de la signaler à vos amis et proches.
Pour publication ou commentaire, rendez-vous à la page contact du site. Textes et commentaires (sans injures ni diffamation) pas trop longs si possible.
Aucune censure : ils seront publiés intégralement.

303 - CONNECTITUDE

Si Boris Vian revenait, il n'en reviendrait pas ! Plus question de la ramener avec sa complainte du progrès, dépassée, sa tourniquette à faire la vinaigrette ! Plus la peine d'imaginer séduire Dudule avec sa panoplie d'électro ménager. Dudule n'est plus à conquérir. Dudule se tape de l'amour, ce qu'elle veut, c'est ne plus prendre de risques et être connectée à elle-même. Pourquoi se faire chier avec une personne du sexe opposé, quand on est tellement mieux asservi par soi même ! Et puis le vivant c'est chiant, un bel objet vibrant, c'est tellement plus bandant. Oui mais de quoi s'équiper en premier ?

Il apparaît que pour être plus heureux aujourd'hui, dans l'idéal, faut d'abord tomber malade. Ensuite le but de la maladie c'est de te faire comprendre le sens de la vie avec un objet connecté et comment faire pour ne pas que ça s'aggrave, tu vois ? C'est le challenge qui est intéressant !

Avec les objets connectés qui te sont déjà fortement conseillés, pour être identifié citoyen modèle, les ratios, calculs et courbes d'évolution sont directement réalisés via l'outil. Plus besoin de calculettes pour calculer ta glycémie ... Chaque jour au réveil, ta montre connectée te fixe de nouveaux objectifs à atteindre, avec une proposition de menu du jour à respecter, une note à la fin de la journée et une récompense au bout de 30 jours ! ( un pack repas minceur, une boîte de médicaments, ou un cours de gym gratuit ) C'est génial !objets connectes

Pulsomètre cardiofréquencemètre tensiomètre, tu ne pourras bientôt plus les éviter. Tu seras " suivi " !
Balance connectée
Brosse à dents connectée
Vêtements connectés
Fourchette minceur
Pilulier intelligent
Lentilles de contact pour diabétique
Montre anti crise cardiaque
Réfrigérateur
Chaudière
Voiture
Linky Gazpar Aquarius Vermine RFID quelle chance !

Tu seras bientôt connecté à toute heure, car pour faire société il faut s'équiper. Et si le marché t'aime, souffre qu'il t'impose pour ton bien, la haute technologie dont tu as besoin mon ami. Tu dors mal, ton compteur a noté que tu étais debout toutes les nuits à manger des yaourts 30% de matières grasses ! C'est pas bien ! Il te faut des " Capteurs de sommeil "

Ils se glissent sous ton matelas et enregistrent tes mouvements, tes habitudes, tes cycles de sommeil, ton rythme cardiaque, et le nombre de fois où tu vas pisser. Avec toutes ces infos exigées bientôt par ton assureur, tu vas bénéficier d'un contrat personnalisé ! Formidable ! D'autres capteurs, insérés dans un objet stylisé à poser sur ta table de nuit enregistreront la température, la luminosité, le bruit. Tu obtiendras en retour, des consignes, pour améliorer ton sommeil et programmer ton réveil dans les meilleures conditions pour être efficace au boulot. Diffusion d'une lumière ambiante d'intensité progressivement croissante au moment le plus propice de ton cycle de sommeil et une somme d'actualités positives sur ton propre comportement :
« Bravo, vous avez marché plus de 90 kilomètres ce mois-ci, nous vous remboursons votre abonnement à la salle de sport » ; « vous avez dépassé votre quota de matières grasses cette semaine, vous ne respectez pas vos objectifs en matière d’alimentation, votre prime d’assurance santé va augmenter » ; « vous avez fait deux excès de vitesse cette semaine, restez vigilant, gare au malus » ; « Alerte météo dans votre région : un orage violent est prévu. Pensez à ranger vos meubles de jardin »...
 
Tu n'auras bientôt plus à t'inquiéter de rien. Ta montre bracelet te guidera. Tu seras suivi pour tout.

Iso

 

COMMENTAIRES

-Pour remonter le moral d'Iso : l'éthymologie de connecté nous renvoit à CON et à la connerie. Elle triomphe partout aujourd'hui. J'espère que les robots sauront créer un univers plus vivable... en commençant par virer tous les cons (dont ils sont le pur produit). Il ne restera plus grand monde sur cette planète désaccordée. Bel espoir pour l'humanité ! Vivement le prochain transfert astral vers d'autres galaxie ! JK

-Lettre à Jean GAUBERT, député, suite à la réunion de LANVOLLON du 13 mai 2016 contre les compteurs intelligents 

Monsieur le Député,

Vous nous avez aimablement reçus à Lanvollon pour nous rassurer sur la pose des compteurs intelligents Gazpar, Linky et Aquarius, après avoir mangé un sandwich express dans votre voiture, et je vous en remercie. J'étais dans la salle pleine de contestataires comme Monsieur Millepieds qui n'était pas du tout sur la même longueur d'ondes que vous, ça se voyait. Etaient présentes également, les victimes de violation de leur domicile, les victimes de sinistres incendie, les victimes d'autres dégâts matériels et puis les victimes de l'électrosensibilité. Se trouvaient aussi présents, des habitants inquiets de la santé mentale des politiques et des poseurs de compteurs. Des citoyens inquiets de la santé publique. D'autres, inquiets pour leur propre santé et particulièrement celle de leurs enfants. Des insubordonnés de l'éducation populaire. Des désobéissants de l'éducation nationale. Des sentinelles de nos libertés individuelles. Des serviteurs des droits de l'homme. Des adeptes de la démocratie. Des protecteurs de la Constitution. Des élus indociles. Des juristes. Des avocats du droit à l'intimité à l'intérieur de nos maisons. Des rebelles à un mode de consommation obligatoire, imposé par l'Etat. Des réfractaires au gaspillage de l'argent public. Des hostiles au mariage des trafiquants mondiaux de l'énergie avec ceux du numérique et de la sécurité des données. Des imperméables aux objets connectés. Des insoumis au marketing du Consortium des villes intelligentes. Des opposants au courant porteur en ligne et aux ondes électromagnétiques. Des rétifs à l'intensif. Des sourds au transhumanisme. Des allergiques aux puces RFID. Des commerçants des artisans indomptés. Des fermés à la surveillance. Des anciens collaborateurs récalcitrants d'EDF et GRDF à la retraite et pas contents. Des insensibles aux valeurs du libéralisme. Des écologistes et des décroissants dont certains étaient tous ceux-là en même temps. Autant dire, tout un ramassis d'énervés auxquels vous avez répondu calmement, que la pose et les finalités des compteurs étaient parfaitement sous contrôle et nous en même temps. C'était très clair pour vous. Autant dire sans appel. Les compteurs intelligents représentaient une nouvelle puissance moderne inéluctable. Vous nous avez invités fermement à un nouveau départ, connecté à une confiance aveugle et un sens critique inexistant, si je me rappelle bien votre dernière phrase : " Ecoutez, en Indre et Loire tous les compteurs sont posés et il n'y a plus de débat ". Point final.

Autrement dit, les compteurs intelligents sont comme étaient les essais nucléaires dans l'océan Pacifique, neutres, sans danger, propres et parfaitement maîtrisés autant qu'obligatoires pour les autochtones. C'était ce qu'avait dit le Général de Gaulle qui n'avait pas voulu se rendre en son temps en Polynésie pour le vérifier.

A la fin de cette réunion, il y avait tellement d'électricité dans l'air que nous étions nombreux comme vous, à avoir le rouge aux joues. Nos désaccords étaient visibles. Pour autant, je dois vous remercier. Grâce à ce débat, je me suis retrouvée au coeur d'une épidémie de liberté. Vous nous invitez à la désobéissance civile pour une raison toute simple, comprenez-la : " Il vaut mieux être libre et heureux avec le nécessaire, sans nuire à autrui, qu'esclave et malheureux avec le superflu ". Tous ceux qui étaient présents ont enfin compris pourquoi ils étaient là.

Comprenez à votre tour, Monsieur le Député, que nous voulons avoir le choix, de vivre ou pas, chaussés de pantoufles connectées. Ce n'est plus un secret pour personne, le concept des villes intelligentes basé sur la production centralisée d'énergies confondues, fortement subventionnées, sera un gouffre pour toute la société. D'autre part, il n'est pas normal qu'il destine, sans états d'âme, une part grandissante de la population, à tomber malade et à réinvestir les cavernes des pestiférés, quand une autre voie réellement écologique emprunte d'humanité est possible.

Je comprends qu'il n'est pas facile d'être à la fois représentant des fournisseurs d'énergie et médiateur, tout en étant représentant de tous les citoyens, les pour et les contre, en même temps que membre du Club des Amis du Cochon ...

Vous aurez beau être de bonne foi, je vous laisse à vos contradictions.

Personnellement je pense, qu'on ne peut être en même temps, le prisonnier et le gardien de prison.

Régine MARY, Cobaye Intelligent

 

 

302 - MASCARADE LE RETOUR

Le comité régional porcin a de la suite dans les idées. Au printemps 2015, les entreprises agroalimentaires et les collectivités territoriales (région BZH, départements, villes…) étaient invitées à cracher à sa tirelire pour promouvoir le cochon industriel hors sol, lors d’une « Pig-Parade » organisée sur plusieurs mois.

L’astuce consistait à faire appel à des artistes pour peindre de grands cochons en béton, tous identiques, circulant ensuite dans les grandes villes pour, enfin, les vendre aux enchères au profit des restos du cœur, noble cause s’il en est.

L’affaire avait plus ou moins foiré. Certes quelques artistes collabos avaient offert leurs pinceaux pour crédibiliser cette opération de com destinée à redorer l’image du cochon en batterie. Faut bien gagner sa croûte. Mais, du côté de Perros-Guirec, un groupe citoyen s’était fendu d’une « pig mascarade » pour dénoncer la grosse entourloupe des porchers. Les restos du cœur, comprenant la manipulation dont ils étaient l’objet, avaient refusé ce cadeau empoisonné.

704237 plus avoir detecte uterus 25

Cette année, soucieux de « continuer à tisser du lien sur leur territoire » (sic), les porchers remettent une couche d’épandage artistique. Ils ne s’adressent plus aux artistes peintres, sans doute un peu honteux de leur collaboration passée. L’opération, cette fois, utilise les petites têtes tendres des CM1 CM2, nettement plus malléables, dans le cadre des TAP (Temps d’Activités Périscolaires), sorte de garderie scolaire à charge des communes. Une aubaine pour les maires de trouver de si gentils animateurs aussi désintéressés.

Les 16 gros cochons en béton de l’an passé se sont réincarnés en 500 petits cochons en papier mâché, que 2.000 bambins, appelés « artistes en herbe », barbouilleront bientôt de leur lisier précoce.

« Un jury se réunira en juin pour désigner les artistes en herbe lauréats qui remporteront une sortie au musée des beaux-arts. Les œuvres seront ensuite exposées lors de la journée portes ouvertes régionale « Tous à La ferme » du dimanche 26 juin 2016 ».

Au musée des beaux-arts (sans doute Rennes ?), ils pourront regarder quelques toiles cochonnes et, qui sait, imaginer des porcs s’égayant en toute liberté.

Exit les restos du cœur : la vente aux enchères se fera cette fois au profit des P’tits doudous de l’hôpital sud de Rennes. Les enfants leucémiques, suite en particulier aux épandages de pesticides, sauront remercier de leurs gros bisous les organisateurs du comité régional porcin. Très touchant !

De quoi faire oublier les 22.000 exploitations agricoles au bord de la faillite et sans cesse réanimées par des « plans de compétitivité » ? Le dernier plan (PCAE), d’un montant de 1,2 milliards d’euros, nous promet 250.000 porcs de plus cette année… et pas en papier maché.

JK

301 - PUCES DE LA LIBERTÉ

Flicage et mouchardage sont les deux tétines de la démocratie

            Quinze jours que je promets à Jean un article phénoménal, une enquête approfondie digne d'un prix Pulitzer, un scoop à tout casser ! Avec son tact habituel, pour ne pas ignominieusement souligner mon retard à la livraison, il n'a rien publié depuis plus d'une semaine, histoire de mettre un peu la pression, mais en douceur. Voici donc le résultat époustouflant, amis lecteurs avides, de l'incroyable travail d'investigation journalistique auquel je me suis livré.

            Au départ, la lecture d'un simple fait divers teuton : à l'aéroport de X, un allemand est arrêté pour avoir passé sa carte d'identité au micro-ondes avant de prendre l'avion. Le rectangle de plastique est en apparence intact, mais la puce RFID est cramée. Un petit rappel pour les bizounours déconnectés qui nous lisent, une puce RFID sert à identifier (ID) son porteur par les fréquences radio (RF). En Allemagne, le sympathique gouvernement d'Angela a généralisé la mise en place de ces puces sur les papiers d'identité, lesdits papiers étant propriété de l'Etat. Donc, passer (même un petit) bout de l'Etat au four est un délit. Forcément, il y a aussi outre-Rhin des rouspéteurs réfractaires gauchisants et/ou écolos qui renâclent et traînent des Birkenstock. Les plus militants expliquent sur You Tube comment désactiver le mouchard, mais ces esprits rétrogrades ont déjà perdu la partie. Le ministère de la Polizei prévoit, avec un flegme tout germanique, qu'il faudra tout au plus une petite dizaine d'années pour que tout le monde accepte ce traçage des citoyens.

            Pendant ce temps là, en Inde, le recensement informatisé de la population se poursuit tranquillement. Bientôt un milliard d'individus répertoriés par leurs empreintes digitales et un scan oculaire. Officiellement, c'est surtout pour combattre la corruption et s'assurer de la bonne répartition des aides de l'Etat central, et c'est tellement louable que du coup, personne ne moufte.rfid

            Par ici, chez les hexagonaux et en Europe, la quasi-totalité du cheptel ovin et caprin, tout comme les chiens-chiens et les chats-chats sont maintenant systématiquement pucés.

            La prochaine étape, c'est nous ! Les (prétendus) humanoïdes ! On va nous implanter des parasites électroniques sous-cutanés, puisque, au même titre que les punaises, les poux et les morbaques, les puces sont assimilées à de la vermine.

            Le truc a déjà commencé à petite échelle dans de nombreux pays, via les employeurs de grandes société privées, bien entendu pour des raisons de sécurité. La sécurité des salariés et employés, d'abord-bien-sûr-c'est-évident, et aussi un tout petit peu la sécurité de la Compagnie. En Amérique latine, Colombie et autres, certains cadres plus particulièrement exposés aux enlèvements sont même géo-localisables. En France, les employés de Sanofi portent des badges et des porte-badges qui font un bip-bip silencieux à chacune des bornes disséminées dans les bâtiments, et petit à petit, la puce se démocratise en même temps qu'elle se diffuse par l'élite : terminé le carton d'invitation pour accéder à une réception sélect. Trop facile de s'en procurer ou de le contrefaire. La puce sous-cutanée temporaire est la garantie d'un filtrage efficace et d'une belle soirée festive à l'abri des fâcheux.

            Mais là où le discours incitatif devient fortiche, c'est qu'il assimile le puçage à la Liberté, rien que ça !

            Alors j'ai testé !

            Voui, j'avoue, j'ai été hypnotisé par le chant des sirènes.

            Je me suis fait pucer !

            Eh ben je regrette pas une seconde !


            Vous voyez, là, par exemple, sur ce selfie, je fais mes courses. Et je me sens liiiibre !

            Simplissime ! Avec ma puce RFID et mes nunettes connectées Google-glass, plus besoin d'argent, ni de pièces d'identité, ni de clefs de bagnole, ni de celles de la maison et du garage.

            Mes habitudes consuméristes sont reconnues au fur et à mesure de mes déplacements dans les rayons, j'ai des promos exclusives qui s'affichent à mon passage.

            Ma vitesse sur route et sur autoroute est automatiquement régulée, et si je déconnecte cette fonction, en cas de dépassement de la limite autorisée, mon compte bancaire est immédiatement débité par les bornes radar satellites.

            Je peux réserver mon emplacement précis au camping et même choisir mes voisins.

            Accès VIP dans les aéroports, les gares, les cinoches et les salles de spectacles, etc...

            Les résultats scolaires de mes gosses tombent en direct, je sais exactement à la seconde près où est Youki, mon clébard, ce qu'il fait et avec qui. Pareil pour mon épouse,...

            Une place de parking se libère ? Crac, elle est pour moi !

            Même plus besoin de téléphone cellulaire, je suis connecté en permanence et quand on cherche à me joindre, j'ai également choisi l'option « greffe du vibreur », (très discrète, au niveau du scrotum) ce qui évite les sonneries intempestives.

            Bref, que-du-bon-heur ! Même mon assurance « obsèques » est à jour !

            À la maison, j'avais déjà de multiples compteurs intelligents, le Flicky d'EDF, le Gazprout de GDF et l'Aqua-Vulva de la SAUR, donc maintenant, je m'occupe plus de rien, tout est clair et automatique, les prélèvements se font à la source, révolues toutes ces sordides contingences qui vous pourrissent la vie, envolées !

            Alors, n'oubliez pas les amis, faites comme moi, faites-vous pucer.

La puce RFID, la Liberté pour l'Humanité !

(Hey ! Il est pas beau mon slogan ?)

Knoppy

 

COMMENTAIRES

-Sur cette photo que tu proposes en illustration, ton slogan attire l'œil en effet. Tu veux rendre folles les ménagères de moins de 50 ans ? JK

-C'est pas anti capitaliste de se balader à poils en puce dans un supermarché ...
Si toutes les ménagères de 50 ans un peu écolos sur les bords et qui font leurs courses au marché du coin retournent à carrefour pour se rincer l'oeil, alors qu'elles étaient jusqu'ici en cours de désintoxication de fièvre acheteuse ... c'est la fin du local ...
Je te passerai tout ça à la Marie Rose moi
Tics puces et poux au tracfin et on n'en parle plus
Iso

-Arf ! Merci pour les commentaires, mais y'a une chanson qui dit :
"je n' fréquente que des femmes de 50 ans,
car les plus jeunes n' pensent qu'à l'argent..."
Je réfléchis actuellement à une perche à selfie qui soit adaptable sur un étui pénien...Knoppy

 -J'ai comme l'impression qu'on s'éloigne du sujet. Cette photo était de trop. JK

 

299 - BRETAGNE PITTORESQUE

lancermenhirtxt

proposé par Knoppy

 

COMMENTAIRES

-Tu te plantes Knoppy : à l'époque je jouais du piston à la clique du collège de Campostal (Rostrenen). Ma mère (adossée au menhir de droite avec son neuvième mouflet) était lanceuse de Menhir. C'est elle qui, ce jour-là a gagné le tournoi. Elle a propulsé son projectile sur le bide du gros en chapeau haut de forme qui trône juste derrière moi dans les tribunes. C'était le proprio de notre ferme et il venait d'augmenter le bail. L'année suivante l'épreuve féminine de lancer de menhir a été interdite. JK

-Une image toute simple d'un passé évanoui, et voici qu'un flot intarissable de réminiscences que l'on croyait enfouies remonte à la surface de notre conscience... Merci Jean, de nous faire partager ces merveilleux moments de ton enfance bretonne que tu sais si brillamment illuminer de ta prose poétique à la formidable puissance hugolienne... (Et je pèse mes mots !...) Knoppy