bandeau.fw

page de Bretagne

...à périodicité très variable, ouverte le 23 février de l'an de grâces (matinée) 2014
sphinx

PRÉ EN BULLE
Cette page n'est subventionnée par aucune collectivité territoriale,
car nous détestons la littérature de faussaires à la main d'organismes bidons ( Offices, fausses assos, EPCC...), instrumentalisés en sous main par des élus.
Quand, par le passé, les gouvernants, ou leurs porte-plumes serviles, se sont occupés de régenter art ou littérature, on a aussitôt
pu constater la régression mentale.


(avec la complicité de Léonor Fini, ici à droite)

Le mot "Bretagne" de ce titre n'implique aucune allégeance à un quelconque communautarisme, autonomisme ou indépendantisme. Il situe juste le lieu de la culture (et parfois de la langue) d'où nous écrivons. Notre regard essaie de porter plus loin que les Régions, les États, les continents... ou les galaxies, car nos territoires sont avant tout imaginés.

Vous avez de bonnes griffes, vous aimez la couleur, vous aimez ouvrir votre gueule, vous détestez la censure
...cette page est à vous
Si votre contribution ou réaction est retenue par le "comité éditorial tricéphale" *, à humeur bien tempérée, votre signature (ou pseudo) y figurera. Les réactions  parvenant à l'adresse du site seront toutes publiées.
* à savoir : Régine Mary (Iso), Gilles Knopp (Knoppy) et Jean Kergrist (JK)

Pour un formatage américain à réactivité immédiate, il faudra vous adresser au logiciel Wordpress. Ici on prend le temps des relations humaines et des labyrinthes rigolos des fêtes foraines. On s'en fout totalement du nombre de zamis sur fesse-bouc.

On n'est pas à un jour près, ni à un mois.
On prend le temps, avant d'écrire, de tourner 7 fois la plume dans l'encrier des sentiments. On amène ses crayons de couleur, on s'écoute, o
n se cause et on se contredit courtoisement. Pour vos plaidoyers en faveurs du Front National, du pâté Hénaff, de la Légion étrangère, de l'Institut de Locarn, ou de l'agriculture productiviste, adressez plutôt vos textes à Minute ou à La France Agricole.

Depuis fin février 2014, sur cette page, déjà près de 400 articles (tous en ligne). Pour faciliter leur repérage, ils sont numérotés. Le moteur de recherche interne vous permet de trouver les thèmes abordés ou les personnes citées.

Marquez cette page dans vos onglets de favoris et merci de la signaler à vos amis et proches.
Pour publication ou commentaire, rendez-vous à la page contact du site. Textes et commentaires (sans injures ni diffamation) pas trop longs si possible.
Aucune censure : ils seront publiés intégralement.

288 - MACARON

Macron ou Macaron c'est que de l'esbrouffe, c'est du flan mais ça vaut Delors
Vu le prix en boutique qui se rapproche du cours du lingot ! ...
Le Macaron c'est le produit type, faussement artisanal, vendu par des arnaqueurs de tous les bords politiques !
Quand tu dis Macaron et que tu rajoutes " industriel " ça fait comme quand tu parles de Macron et que tu dis c'est un banquier "de gauche".
Le Macaron industriel c'est comme l'Europe, une imposture. Mais une imposture super bien montée !
Y a qu'à voir la queue sur le trottoir des boutiques de dégustation LADUREE

macarons


Pour la recette artisanale c'est pas compliqué :
 Acheter du blanc d'oeuf liquide "pur" pasteurisé, de Chine, en bidon de 200l ( ou en poudre my protein France )
Sucre semoule
Poudre d'amande
E (412, 415, 407, 220, 211, 422, 471, 1520...)
Epaississants, humectants, émulsifiants, conservateurs, stabilisateurs
En tout, une centaine d'ingrédients
Une usine pour usiner tout ça
Des ouvriers en contrats précaires
Une autre usine qui fabrique des écrins en carton, dignes de ceux des bijoutiers de la place Vendôme à Paris
Le macaron c'est chic
Tu manges des macarons, t'es quelqu'un d'important !
Avec Macaron t'en verras de toutes les couleurs !  
 
Avec Macron aussi ... et il va te le faire payer

Iso

 

COMMENTAIRES

-La recette du macron aux blancs de neige pasteurisés vient de séduire l'hebdo "L'express". Il mise sur l'énergie du macron de "la Gauche libre" (ouaf, ouaf !) pour relancer ses ventes. Comme lui, il va militer à longueur de pages pour "la majorité à 16 ans". Sans doute que les petits blancs becs qui se font mousser au blanc d'œufs sont plus réceptifs aux colorants et autres conservateurs... comme ce petit freluquet au verbe empoulé domicilié en Côtes d'Armor qui s'est répandu récemment dans les médias en posant sa candidature pour siéger avec les vieux croutons de l'académie française. Son idole : Giscard ! Comme l'Express ! Comme le macron ! V'là qui nous rajeunit ! JK

 

 

287 - MANU LE CHE

Mon fils de 30 ans qui me dit :

-       Papa, je m'en vais hardiment soutenir une action politique novatrice ! Je rejoins « la gauche libre » d'Emmanuel .

-       ... Gleu... ? ... Emmanuelle qui ? Soeur Emmanuelle ? Mais je croyais qu'elle était clamsée depuis longtemps, cette vieille taupe...

-       Ah Papa ! Ce que tu peux être déplaisant parfois ! Emmanuel Macron, évidemment !

-       Macron !! Non mais pince-moi, je rêve ! Macron ! Mais-mais-mais-mais, il est pas de gauche, Macron !

-       Rhô, Papa ! Tu as des conceptions de la gauche qui sont complètement obsolètes, décidément. « La gauche libre », c'est un collectif "iconoclaste, avant-gardiste, entreprenant, rénovateur"». C'est comme ça qu'on s'est défini !

-       « Iconoclaste » ?! Au moins autant que le MEDEF. C'est sûr qu'il en a fait, de la casse sociale, ton Macron ! Et « avant-gardiste » ?! Mais mon cul, qui est derrière moi, il est plus à l'avant-garde du progrès que tous vos collectifs, faut arrêter les conneries, là ! Des jeunes ça ? De gauche ? Non mais laissez-moi rire...

chemanu

-       Nous sommes 2.900, trentenaires pour la plupart, bien décidés à faire bouger les lignes grâce à notre « think tank », et...

-       2.900 pseudo-jeunes ! Incroyab' ! Plus que ce blog n'a de lecteurs ! Et le destin cruel a voulu que je sois le géniteur de l'un d'eux ! ... Donc vous vous réunissez tous ensemble, tous les 2.900 désoeuvrés que vous êtes, à réfléchir en étroit contact télépathique permanent avec Macron, votre bon maître spirite étalon. Et vous allez émettre des idées, vu que c'est le boulot d'un think tank. Des idées de gauche, bien sûr... Mais y'a pas déjà terra nova sur le créneau ?

-       Nous souhaitons nous affranchir des archaïsmes trop marqués en périphérie du Parti Socialiste.

-       Bon ! Alors écoute-moi bien, Junior : j'ai rien dit quand à 25 ans tu as fait ton « coming out », encore que je comprenne toujours pas comment tu aies pu devenir, un... un inverti... Je sais pas de qui tu tiens, mais l'influence désastreuse de mon ex-épouse qui est aussi accessoirement ta mère a sans doute beaucoup aidé (Non, je l'ai pas dit !). J'ai pas moufté non plus quand l'année dernière tu as marié ce jeune musicien nègre de couleur, même si ça en dit long sur le degré de décadence d'une civilisation et si ça m'oblige à vous laisser mon plumard quand vous venez à la maison... Mais que maintenant, tu me sortes en plus cette énorme macronade, là, j'explose ! C'est trop ! Tu n' remets plus les pieds ici ! Jamais ! Hors de ma vue ! Fils indigne, je te renie !

Alors là, mon fils de 30 ans me sort un truc pareil, alors là, crac aussi sec, moi je démarre au quart de tour...

Des jeunes ça ? De gauche ?

Puuuuutain, heureusement que j'ai pas de fils...

Knoppy

 

COMMENTAIRES

-Ton fils putatif deviendra sous-commandant Marcos. Je suis fier de toi Knoppy. On est sauvés. Et, après "la gauche libre", avec De Gaulle poussons ensemble un "Vive le Québec libre !" JK

-La gauche libre ! Enfin ! La gauche libérée, décomplexée, embellie, rajeunie, rénovée, ragaillardie !
Elle devrait vous faire rêver et elle vous emmerde, bande de vieux débris !
C'est parce qu'à compter d'un certain âge on supporte mal le changement.
M'enfin il était quand même temps que ça bouge, merde ! Et voilà des jeunes de 33 ans en moyenne qui vont marcher sur les chaussures cirées du PS ! Des pointures, taille 45, des jeunes cadres, des jeunes bureaucrates, des jeunes technocrates, des jeunes intellos peut être même ... Des jeunes qui ont envie de sauver la France en 2017 en cassant tous nos vieux codes de conduite, génial ! Cassons le code du travail, non mais c'est vrai pour créer des emplois il faut que les entreprises nous licencient plus facilement !
C'est vachement logique !
Et puis on a de la chance, La Gauche Libre défend l'Egalité Réelle !
Parce que je voudrais pas dire, mais en tant que femme d'un certain âge comme on dit, la vieille égalité toute pourrie promise avec le droit de vote et tout, ben moi, j'en ai jamais vu la couleur. C'était que du marketing à l'américaine cette égalité là, heureusement que tout va changer macronnement.
Imaginez le monde qui se dessine, on sera tous égaux demain, mais réellement cette fois. Si si ! Qu'on soit noir blanc, riche, pauvre, homme, femme, jeune, vieux, travailleur, chômeur, socialiste, fasciste, milliardaire rmiste, SDF ou logé à l'hôtel Hilton, joueur de foot ou handicapé, dealer ou consommateur de veau aux hormones, flic ou voyou, bonne soeur ou prostituée, curé ou travesti, cultureux ou culturiste, agrobusiness man ou paysan sans terre, cul de jatte ou marathonien, musulman ou chrétien ou juif ... On sera tous égaux réellement en 2017 si on vote pour La Gauche Libre à Macron : c'est beau !

Et puis d'abord, si ils sont pour l'égalité réelle, ça prouve bien qu'avant elle était virtuelle et fausse et toc !
Et pour la gauche, si elle devient libre ça veut bien dire qu'avant elle était enchaînée non ?
Mais ça veut dire aussi qu'on va tous payer des impôts sur la fortune ou que l'ISF ne va plus exister ?
Et pour l'ascenseur social ? Si on est tous égaux réellement, ça veut dire qu'on aura plus de supérieurs ! Plus de chefs !

J'ai trop hâte de connaître le programme. Ce sera bien quand y aura plus que deux grands partis la gauche réelle libre et la droite réelle libre. On sera beaucoup moins divisé qu'avant. Et peut être même, qu'on finira tous dans un seul et même camp ??? Iso

-Au secours, Tonton Kergrist !
 Régine adhère aussi ! Y sont 2.901 désormais !Il est super-inspirant super-porteur le Macron on dirait...
Et alors, mon correcteur d'orthographe, qui ne connaît Macron ni d'Adam et qui ne s'en porte pas plus mal ni d'Eve, me propose à la place "Macaron".
Mais ça me semble très en-deçà de la réalité, "gros cake" semblerait plus adéquat... Knoppy

 

286 - MALAISE EN MALAISIE

40% des espèces pollinisatrices (zabeilles, zinsectes, zoiseaux…) sont menacés de disparition.

La cause aux méchants pesticides. C’est ce qu'avance le rapport de la Plateforme Intergouvernementale sur la biodiversité (124 États membres) qui vient de sortir le 26 février à Kuala Lumpur (Malaisie). C’est loin la Malaisie. Pas beaucoup d’échos dans les canards locaux (sauf LE Canard de cette semaine qui révèle que 2 des 80 experts étaient pourtant à la solde des firmes pollueuses).

Quand les producteurs de fruits et légumes barreront de rage le périph de Rennes, vous chercherez peut-être alors la raison du pourquoi. Encore qu’une description page entière des dégâts suffit largement à fidéliser le lecteur moyen, occupé à tremper son croissant sans trop s'en mettre sur le pantalon.bee collecting pollen

Après la surproduction de cochons et de lait, voici donc pour bientôt la disparition programmée des fruits et légumes. À causes différentes, résultat identique : on aura droit comme toujours aux pneus enflammés qui font de gros trous dans le macadam du périph. La faute au gouvernement. Bien évidemment. Qui veille au grain : "Faites donc confiance à nos prévoyeurs. Tout sera pris en charge. Dégâts des routes, charges sociales et aides à la reconversion. Gouverner c’est savoir manier les rustines. Et ne nous demandez pas trop de souffler dans la chambre à air pour interdire les pesticides... qu'on ne sait même pas ce que c'est, ni d'où qu'ils viennent, ni qui ils enrichissent."

La Malaisie est loin. La soupière régionale, où nos légumes politiques concoctent leur soupe électorale en s’asseyant sur tous les rapports d’alerte, est à Rennes. Les bruits du périph n’y parviennent que très feutrés. Aucun insecte n’est invité aux débats.

Or donc, ce même jour qu'à Kuala Lumpur, 26 février donc, se tenait une session de notre nouveau Conseil Régional, présidé par notre recordman du monde des marchand d'armes. Le très ému vice-président de gauche chargé de l’agriculture, Olivier Allain, ancien président FNSEA de la Chambre d’Agriculture 22, a sorti son plan régional génial d’aides diverses destiné à secourir les agriculteurs en faillite : on va « leur apporter de l’oxygène en modernisant leurs bâtiments d’élevage ». Il a bien dit « de l’oxygène ». Le méthane et les pesticides ce sera uniquement pour les voisins.

Devinez qui a aussitôt applaudi des deux godillots ? Notre Marc le Fur préféré, dit « le député cochon », son concurrent LR aux dernières élections. « Il n’y a pas un mot sur l’environnement, cela me va bien. Il n’y a pas un mot sur le bien-être animal, cela me va bien aussi. Ce plan va à l’essentiel. Il fait porter l’effort sur la compétitivité des exploitations. » (O-F du 27 février)

Son concurrent, du parti « opposé », nouvellement adoubé en politique, en était tout rose de satisfaction. Comme petit cochon avalant goulument sa bouillie.

Prêts à partir butiner tous deux, bras dessus bras dessous, en voyage d’étude à Kuala Lumpur, sur les ailes d’une abeille.

-L’abeille : "La Malaisie c’est loin."

-Marc-Olivier LeFur-Allain : "Tais-toi et suce."

JK

PS : une petite chance quand même de contrer ces connards productivistes, élus par des couillons, ainsi que le lobby chimique, très présent auprès de l'assemblée et du sénat : écrivez vite à votre député (qui doit bientôt se prononcer dans le cadre d'une loi sur la biodiversité) en signant cette pétition en ligne : http://www.pollinis.org/stopneonics-deputes/  votre clic aura peut-être du poids.

 

285 - TINTIN PAS LE CHOIX

MOURIR t'auras pas le choix

Tintin est mort dimanche, je n'ai pas digéré son départ ! Y a des trains qui nous séparent pour trop longtemps. Du coup j'ai fait une sorte d'indigestion pire qu'avec une fondue savoyarde. Nous faire un truc pareil à 90 ans ! D'accord je le voyais peu, mais je le savais vivant. C'est comme d'habiter près de la mer, tu ne la vois pas, mais tu sais qu'elle est là. Ben merde, on s'est tous dit, on aurait encore pu rigoler pendant 20 ans avec lui, c'était un grand sportif, il aurait pu largement dépasser les 100 ans. Mais tout s'use, surtout si l'on s'en sert, comme disait la pub pour les piles Wonder !

Pour quelqu'un qui se plaît à dire qu'elle adore les surprises, celle-là, j'ai pas aimé du tout du tout. Les retrouvailles avec tous les cousins et les cousines qui sont tous vieux, j'ai trouvé ça doux au départ, mais inconsciemment, ça m'aura fait violence aussi, faut croire. Le coeur a ses raisons que la raison ignore ... download

Personnellement, comme j'ai la chance d'avoir toujours mes parents, c'est plus fort que moi, je me sens encore petite. Au moins pour eux, et quand on se voit petite, on a du mal à se sentir vieux, c'est mon problème.

Aux enterrements, quand toi même tu approches de la soixantaine, même si tu méprises ton âge, aux enterrements tout le monde est vieux. Y a un truc, c'est confondant. Tous les empereurs de la famille qui trônaient jadis au bout de la grande table et nous surveillaient, prêts à nous balancer naturellement selon les normes de notre époque, une bonne torgnole, si on ne se tenait pas tranquille, tous les empereurs, passé un certain âge, deviennent des petits vieux sympathiques. Sans doute parce qu'ils ont abandonné le tropisme du vainqueur destiné à accomplir de grandes choses ! Allez savoir ? Et puis, ils sont beaucoup, mais alors beaucoup plus petits qu'avant ! Comme quoi on doit garder toute notre vie en tête, des proportions enregistrées vers l'âge de 5 ou 6 ans. Et puis, quand on a connu comme moi, une époque où à la campagne tout le monde parlait Gallo, entendre les mêmes, quarante ans plus tard parler avec l'accent de la ville, ça remue quelque chose qui sonne la fin d'un monde. Mais finalement depuis que le monde est monde, la fin du monde assassine chaque génération. On devrait mieux s'y préparer et dans la joie, car la fin de quelque chose implique toujours le renouveau, même si c'est pas pour nous. Regardez la fin du capitalisme ... ! C'est en me faisant toutes ces réflexions, que je suis devenue aphone dans un premier temps. Aphone pour ne pas lire un texte de l'Evangile certainement, car mon corps ne sait me trahir. Il m'a coupé la chique. Que voulez-vous je déteste la religion, pour moi c'est comme le Freudisme, une vision du monde privée, à prétention universelle ... Autant dire un vulgaire mode d'emploi qui réclame des sous à la quête et une grande obéissance dénuée de toute velléité critique. Décidément me disais-je privée de voix, si j'ai le goût des affabulations de haute volée, la religion ou la psychanalyse ne sont qu'hallucinations collectives auxquelles je ne participerai pas !

C'est alors qu'en rentrant, une fois Tintin disparu dans les flammes de l'enfer pour rejoindre le paradis ... PAF mon corps submergé de tristesse s'est crispé furieusement et CRAC lumbago ! Avait-il besoin de s'immobiliser pour réactualiser ses données ? Dieu seul le sait.

J'en suis à me dire que si la conscientisation de mes refoulements multiplie l'apparition de nouveaux symptômes, je ferais bien de fermer définitivement tous mes vieux circuits pour m'inventer de nouveaux schémas. Exactement comme le capitalisme quoi !

Oui mais Seigneur, comment faire sans mode d'emploi ?

Iso

 

COMMENTAIRES

-Y'a un truc pour clamser tranquille, comme Tintin, sans angoisse inutile.  C'est Umberto Eco, celui qui vient de mourir au nom de la rose, qui nous livre le secret : "La seule façon de se préparer à sa mort est de se convaincre que tous les autres sont des couillons" (article paru dans l'Espresso en 1997). JK

 

 

284 - CARÊME AU LAIT

pie de vache

Il est bon de signaler, aux mécréants que vous êtes, que nous sommes en plein carême. Un temps de désert avant la terre promise où coule lait, miel et œufs de Pâques. L’évêque de Saint Brieuc donne le ton en visitant des fermes du côté de Goudelin (22) avec les délégués locaux de la FNSEA et de la COOPERL ainsi que d’« Homanes Laboche, père missionnaire » (le Télégramme du 25 février, photo ci-dessous).EVEQUEVACHE

Ses prières feront-elles remonter le prix d’un lait qui coule à flot bien avant l’échéance pascale ? Le précepte de la Genèse « croissez et multipliez », devise du libéralisme, a, jusqu’ici, plutôt conduit les paysans à l’impasse. Le marché du lait n’est pas aussi vaste que les étoiles au firmament des cieux. L’église, déjà opposée à la régulation des naissances, a du mal à se convertir à une régulation des quotas, idée qui, depuis 30 ans pacifiait pourtant les campagnes.

Aude le Bivic, "croyante, non pratiquante", agricultrice à Plouaret (22), qui faisait partie d'une délégation de laitiers de la Coordination Rurale et de l'APLI, venus se plaindre à Rome, en janvier dernier, de la mévente du lait, et qui a vu « le pape à 3 mètres », peut maintenant s’adresser plus près. Son évêque l’attend. Après l’évêché, elle peut aussi, si elle veut voyager efficace, s’adresser à Bruxelles, plutôt qu’à Rome.

L’évêque de Saint Brieuc y prend goût. Il est déterminé à ne pas lâcher les pies : il annonce qu’il va monter, avec 15 autres évêques, au prochain salon de l’agriculture. On ne peut que s’en réjouir. Mieux vaut voir les évêques bénir les vaches au salon de l’agriculture avec la FNSEA, que bénir les armes au salon du Bourget avec Le Drian.

JK